Jour 19: Tel Simon de Cyrène, je prends soin de mon prochain

Luc 23 : 26 26 Comme ils l’emmenaient, ils prirent un certain Simon de Cyrène, qui revenait des champs, et ils le chargèrent de la croix, pour qu’il la porte derrière Jésus

Je ne sais pas vous mais s’il y a bien un truc qui m’énerve ce sont les gens qui se prennent en selfie quand ils bénissent quelqu’un. Il faut qu’ils montrent au monde entier leurs bonnes œuvres. Comme si sans Instagram, Snapchat, leur geste serait dérisoire. Comme si sans un like, nourrir un malheureux serait moins glam. Heureusement, tout le monde n’est pas comme ça. Nombreux sont ceux qui travaillent dans l’ombre au Resto du cœur sans caméra qui les filme. Nombreux sont ceux qui partent pour une aide humanitaire sans faire la une. Dans la Bible aussi, il y a quelqu’un qui a béni dans l’ombre: Simon de Cyrène.

Cet homme, tout le monde l’a vu mais personne ne l’a remarqué. C’est quelqu’un qui a été sollicité pour aider et qui l’a fait sans se photographier. Nous ne savons rien de lui. Juste quatre petites choses. Son nom, son origine, sa profession et le nom de ses fils. Pourtant, ce qu’il a fait n’était pas anodin. Il a aidé le Maître, l’a soulagé et l’a accompagné. Fidèle et discret, nous allons voir qui est ce Simon de Cyrène.

Je m’appelle Simon

Son nom signifie: qui écoute et qui entend. Mais aussi, prêter attention et obéir. Nom très approprié pour celui qui a aidé Jésus à porter Sa croix. Il a vu un besoin et y a répondu.

Je viens de Cyrène

Cyrène était situé en Afrique du Nord, dans l’est de la Libye. Ville grecque de la province de Cyrénaïque, elle avait une communauté juive où 100 000 juifs de Judée avaient été forcés de s’installer pendant le règne de Ptolémée Soter (323-285 av. J.-C.) et fut l‘un des premiers centres du christianisme.

Je suis paysan

La Bible nous dit que Simon rentrait des champs. Il n’était donc pas riche et aisé mais était probablement modeste et travailleur. Un homme ordinaire qui travaillait dur pour subvenir aux besoins de sa famille. Un paysan qui connaissait la valeur du travail et de l’entraide.

Mes fils s’appellent Alexandre et Rufus

La Bible mentionne ses deux fils. Peut-être parce qu’ils étaient eux aussi présents ce jour là. Ils revenaient probablement des champs tous ensemble et tombèrent sur Jésus. Nous n’entendrons plus parler d’eux, sauf peut -être de Rufus. En effet, il est possible que soit lui que Paul fait saluer dans Romains 16:13. Si tel est le cas, lui aussi aura été discret. Nul part nous l’entendrons se vanter de la part que son père a jouée. Pourtant, Paul dira de Rufus qui est l’élu du Seigneur.

Simon c’est toi et moi. Comme lui, nous ne sommes pas riches. Comme lui, nous avons une famille et un travail . Et, tout comme lui, nous sommes appelés à prendre soin de notre prochain. Alors, nous aussi, ouvrons les yeux, et allons aider même si notre nom ne sera jamais mentionné.


Si tu souhaites acheter le cahier d’étude c’est ICI

Laisser un commentaire

Fermer le menu
×
×

Panier